• Pologne: Q-hui-leux

    Q- HUI - LEUX

     

     « Le Roi Lion, une fois pour toute,  décida de mettre de l'ordre dans son royaume.

     Il avait réuni toutes les espèces d'animaux.

    - Les beaux, esthétiques, agréables à vue, mignons : à gauche !

    - Les cultivés, diplômés, savants, éduqués : à droite...

    Au milieu des deux rangs se tenait une grenouille.

    - Mais, je rêve ! -  avait rugi le roi autoritaire. Qu'est-ce que tu fous encore là, 'spèce de counnasse ?!

    - Je vais tout de même pas me couper en deux ! - rétorqua la grenouille offusquée. »

     Le régime communiste ne tolérait chez ses « co-camarades » qu'une différence : homme Chasseur et femme Cueilleuse.

     Le modèle de Grace Kelly n'avait jamais émerveillé ni les comms au pouvoir, ni Tygrys, mais lorsque ce dernier avait découvert Marilyn Monroe

    marilyn_monroe

    à la télé, et encore mieux, Jane Mansfield

    jane mansfield

    dans un Playboy chiffonné de son pote, Mieciu (Mieczysław)... tout avait changé !

    Les adultes racontaient que les deux « seksbomby » à la chevelure platine se ressemblaient comme deux gouttes d'eau à la différence près, que Marilyn était un peu plus « noeuneude miaulante » avec un QI (?) frôlant zéro, alors que le tour de poitrine de Jane, en centimètres, suivait le même nombre que son « QI XXL » : à savoir 163, paraît-il.

    A cette époque, j'étais convaincue que ce fameux QI dépendait du tour de poitrine et avec mes 52 cm. j'étais donc très arriérée.

    Et puis, elles montraient surtout leur poitrine car la graisse sur leurs fesses adipeuses et huileuses...

    Nul n'est parfait. Peut-être Grace, mais elle ne montrait que sa grâce à elle.

    J'ai constaté pendant les vacances d'été que quelque chose « me poussait » devant.

    Maman, m'avait obligée, sévèrement même, à porter une deuxième pièce en plus de celle et unique de culotte - maillot. Quelle plaie ! Cela tirait, grattait partout, - la peinture d'Apaches devenait nulle et les copains me regardaient comme si j'étais « un autre »...

    Vilaine Constatation (VC) : La silhouette d'une fillette de dix ans, aujourd'hui, correspondrait à merveille aux canons de la mode féminine...

    chetiflore
     

    En décembre on  m'avait sournoisement « éjecté » de mon rôle annuel au sein des « escort girls » en quelque sorte, de St. Nicolas de notre paroisse, et ainsi de ma mission d'ange.

    Durant quelques années je l'avais assumée à la perfection.

    Les cheveux longs et bouclés dans lesquels se tenait un diadème en forme d'étoile qui brillait de mille feux. Une longue robe blanche couvrait mon corps de nageuse et, derrière, j'avais de véritables ailes d'ange réalisées avec de vraies plumes d'oie d'un coussin éventré lors de notre dernière bataille avec mon frérot (pour de vrai !). L'étoile posée sur mon front n'était pas plate comme chez toutes les autres : elle était en « relief » et sa brillance était provoquée par les fins débris de boules de Noël longtemps broyés avec papa...

    D'habitude je restais aimablement plantée derrière le Saint Nicolas (abbé Ziggy Pop) et je distribuais gentiment les « cadeaux » (à IG scandaleux !) aux « petits cons » du coin, toujours affamés et aux dents bouffées par des caries galopantes...

    dent_cariee2

    Et clac !  Un beau jour, ces « organisateurs paroissiaux » ayant détecté chez moi, ces deux bosses de gonzesse, m'ont écartée de cette fonction angélique !

    J'étais offusquée, humiliée ! Cependant pas trop longtemps car c'était fatiguant de me rappeler sans cesse que je devrais en être...

    Je me suis donc adonnée à une autre activité - plutôt mentale.

    Durable et valorisante, fondée sur un test de QI :

     « - Dis moi, quel est le nombre qui suit le 8 ?

    - Neuf !

    - Très bien ! Et, le 9 ?

    - Dix !

    - Très bien ! Mais encore ? Le nombre qui suit le 10 ?

    - Valet, Dame, Roi, As !

    - Et quelles couleurs de base, connais-tu ?

    - Un trèfle, un carreau, un cœur, un pique...

    - Une non couleur ?

    - Sans atout ...

    - Et 4 x 13 ?

    - 52 !

    - Et 3,14 ? Qu'est-ce que tu dis, hmm ?

    - Je passe. »

    Oui, au lieu de me tenir comme une courge à maturation précoce (et en collant côtelé blanc - hi-deux !) en qualité de « vingt-cinquième ange gardien », je préférais faire « la quatrième au bridge » tout simplement... Ceux qui en jouent seront en mesure de dire ce que cela représentait !

    Mes « actions » avaient immédiatement et considérablement montés, en m'éloignant un peu plus de Dieu, certes, mais même à mes 10 ans, du coup j'étais convoitée, adulée, « achetée » par tous les bridgeurs adultes visitant notre maisonnée.

    J'étais enfin considérée comme quelqu'un de bien : matériellement présent et divinement utile... 

    Mon seul problème : à chaque fois lorsque j'avais totalisé les 16 points et plus, dans les cartes tenues en main... de joie et de fierté je battais les pieds, en me trémoussant dans tous les sens, tout en devenant (au féminin) « czerwona jak burak » - rouge comme une betterave de même pigmentation.

    - Mais qu'est-ce que tu as ? - sifflait « reptilement » Tygrys, profondément irrité...

    Maîtrise-toi, voyons !

    « Puściłaś bąka czy co ? » (T'as commis une flatulence  ou quoi ?)

    - Oh, pardon ! Non ! Rien... Ce que j'en ai vraiment beauc... Et puis zuuuut ! - bredouillais-je confuse...

    Parfois, je voulais redevenir un ange de garde du corps de Saint Nicolas...

     http://www.youtube.com/watch?v=lYHp579ID2E


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :